Justice Info

Autres Juridictions

23.12.14 - CAE/HABRÉ - L'INSTRUCTION DE L'AFFAIRE HABRÉ TOUCHE A SA FIN

Arusha, 23 décembre 2014 (FH) – L'instruction dans le dossier de l'ancien président tchadien Hissène Habré doit être close, en janvier 2015, apprend-on mardi. L'affaire est menée par les Chambres africaines extraordinaires (CAE) créées au sein de la justice sénégalaise par un accord entre Dakar et l'Union africaine (UA).

16.12.14 - RDC/JUSTICE - RDC : UN OFFICIER SUPÉRIEUR CONDAMNÉ A LA PERPÉTUITÉ POUR CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ

Arusha, 16 décembre 2014 (FH) - Un tribunal militaire de l’est de la République démocratique du Congo (RDC) a condamné lundi à la perpétuité un officier qui était poursuivi pour des crimes contre l’humanité commis dans cette région entre 2005 et 2007, apprend-on mardi.

04.12.14 - ALLEMAGNE /ONU - « LES RISQUES DE GÉNOCIDE RESTENT RÉELS » A TRAVERS LE MONDE, SELON UN HAUT RESPONSABLE DE L’ONU

Nuremberg, 04 décembre 2014 (FH) – Un haut responsable des Nations unies a affirmé jeudi, à l’ouverture d’une conférence internationale à Nuremberg, en Allemagne, que « les risques de génocide restent réels » à travers le monde, 66  ans après la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide (CPRCG).

04.12.14 - BURUNDI/RÉCONCILIATION - LES MEMBRES DE LA COMMISSION VÉRITÉ ÉLUS EN L’ABSENCE DE L’OPPOSITION

Arusha, 04 décembre 2014 (FH) - L'Assemblée nationale du Burundi a élu mercredi,  en l’absence de l’opposition, les onze membres d'une Commission vérité et réconciliation (CVR), chargée d'établir la vérité sur les massacres interethniques qui ont endeuillé le pays depuis l’indépendance.

20.11.14 - TCHAD/HABRE - « JE MANGEAIS COMME LES ANIMAUX », RACONTE UN SURVIVANT DES GEOLES DE HISSENE HABRE

Addis-Abeba, 20 novembre 2014 (FH) - Un survivant des geôles de l'ancien président tchadien Hissène Habré actuellement poursuivi au Sénégal a témoigné lors d'une conférence jeudi à Addis –Abeba, en Ethiopie, avoir été réduit à « manger directement avec la bouche comme les animaux », durant ses 4 mois de détention parce que ses bras étaient liés derrière le dos.

27.10.14 - TCHAD/JUSTICE - TCHAD : 29 COMPLICES PRESUMÉS D’HISSÈNE HABRÉ RENVOYÉS DEVANT UNE COUR CRIMINELLE

Arusha, 27 octobre 2014 (FH) – Vingt-neuf complices présumés de l’ancien président tchadien Hissène Habré ont été renvoyés jeudi dernier devant une cour criminelle, rapporte Human Rights Watch (HRW), qui salue « une avancée significative de la longue lutte des victimes ».

21.10.14 - CÔTE D’IVOIRE/JUSTICE - PREMIER PROCES A ABIDJAN POUR SIMONE GBAGBO

Arusha, 21 octobre 2014 (FH) – Si le programme reste inchangé, Simone Gbagbo et 82 autres proches de son mari comparaîtront mercredi devant la Cour d’assises, à Abidjan. Pour ce premier procès, ils doivent répondre d’atteinte à la sûreté de l’Etat, attentat ou complot contre l’autorité de l’État, constitution de bandes armées, direction ou participation à un mouvement insurrectionnel, trouble à l’ordre public.

21.10.14 - SÉNÉGAL/TCHAD - AFFAIRE HABRÉ : LE TCHAD REFUSE DE COOPÉRER

Arusha, 21 octobre 2014 (FH) – Le travail des Chambres africaines extraordinaires (CAE) créées au sein de la justice sénégalaise pour juger les principaux responsables présumés des crimes les plus graves commis au Tchad sous le régime d'Hissène Habré (1982 -1990) marque le pas.

06.10.14 - HAITI/DUVALIER - LA MORT DE DUVALIER NE DOIT PAS CLORE LES POURSUITES CONTRE SES ACOLYTES, SELON LA FIDH

Arusha, 06 octobre 2014 (FH) - La mort de l’ancien dictateur haïtien Jean-Claude Duvalier ne doit pas mettre fin aux poursuites contre ses acolytes pour les crimes perpétrés durant son régime, demandent, dans un communiqué conjoint, la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et ses organisations membres à Haïti.

03.10.14 - LIBERIA/BELGIQUE - BELGIQUE : LIBERTÉ CONDITIONNELLE POUR UNE LIBÉRIENNE SUSPECTÉE DE CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ

Arusha, 03 octobre 2014 (FH) - Martina Johnson, une proche de l’ex-président libérien Charles Taylor, soupçonnée d’être impliquée dans des mutilations et des crimes de masse pendant la guerre civile au Libéria, a été relâchée le temps de l’enquête, rapporte vendredi le site internet du journal Le Soir.