Justice Info

17.10.14 - SYNTHÈSE HEBDOMADAIRE - KAGAME ACCUSE LA BBC DE NIER LE GÉNOCIDE DES TUTSIS, UN PRÊTRE RWANDAIS RÉFUGIÉ EN FRANCE DÉFEND SA PRÉSOMPTION D’INNOCENCE

Arusha, 17 octobre 2014 (FH) – A Kigali, le chef de l’État Paul Kagame accuse la BBC de nier le génocide perpétré contre les Tutsis en 1994. A Paris, un prêtre rwandais accuse des médias français de violer son droit à la présomption d’innocence.

RWANDA/MEDIAS
La BBC accusée de nier le génocide des Tutsis : à l’occasion d’une cérémonie officielle à Kigali, le président Paul Kagame a accusé mardi la BBC de nier le génocide des Tutsis de 1994, après la diffusion, par la chaîne de télévision britannique, d’un un documentaire le mettant  sérieusement en cause. Accusant la BBC de se moquer des victimes rwandaises, Paul Kagame a affirmé qu’un tel documentaire n’aurait pas pu être produit sur la Bosnie ou l’Holocauste. Dans ce documentaire Intitulé « Rwanda’s untold story », le président Kagame est accusé d’avoir commandité des massacres de civils hutus à grande échelle avant,  pendant et après le génocide des Tutsis de 1994.

RWANDA/JUSTICE
Revirement d’un témoin du procureur dans le procès de Charles Bandora : un témoin cité lundi par l’accusation dans le procès de Charles Bandora a créé la surprise en affirmant avoir été manipulé par le parquet. Charles Bandora, premier accusé de génocide renvoyé devant la justice rwandaise par un pays européen, est notamment poursuivi pour génocide et extermination. Le témoin Emmanuel Baziga, qui travaillait pour Bandora, en 1994, a affirmé que les accusations contre son ancien patron avaient été inventées de toutes pièces.
 
RWANDA/FRANCE
L’abbé Wenceslas Munyeshyaka accuse des médias français : le prêtre catholique rwandais poursuit France Télévisions et les producteurs de l'émission « Pièces à conviction » de France 3 pour « atteinte à la présomption d’innocence ». Mis en examen pour son rôle allégué dans le génocide des Tutsis de 1994, l’homme d’église accuse ces médias de l’avoir présenté comme une personne coupable avant toute condamnation, dans un récent magazine. Les avocats de l’abbé ont réclamé à l’audience, mercredi, 30.000 euros de dommages et intérêts, le retrait de l'émission d'internet et la publication du jugement dans la prochaine édition du magazine et dans deux journaux. Décision du tribunal le 26 novembre.
 
LA SEMAINE PROCHAINE
 
CPI : la chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) siègera mardi prochain pour l’audience d’appel dans le procès de l’ancien chef de milice congolais Mathieu Ngudjolo acquitté en première instance.
 
ER