Justice Info

30.05.13 - RWANDA/NORVEGE - UN RWANDAIS ARRETE EN NORVEGE POUR SON ROLE PRESUME DANS LE GENOCIDE DES TUTSIS

Arusha, 30 mai 2013 (FH – Un Rwandais recherché dans son pays d’origine pour son rôle présumé dans le génocide des Tutsis de 1994, a été arrêté mercredi en Norvège, apprend-on vendredi des médias internationaux et du parquet général du Rwanda.

La presse internationale ne mentionne pas le nom du suspect mais selon Kigali, il s’agit d’Eugène Nkuranyabahizi  accusé de crimes perpétrés en 1994 dans l’ancienne commune de Nyakizu, dans la préfecture de Butare (Sud).
« Nous le recherchions depuis longtemps. Nous allons maintenant demander son extradition. Ce devrait être facile parce que la Norvège nous a déjà remis un accusé de génocide », a indiqué à l’AFP Jean-Bosco Siboyintore chargé, au parquet général, de la traque des accusés de génocide en fuite à l’étranger.
L’ex-homme d’affaires Charles Bandora a été extradé en mars dernier. Il attend encore l’ouverture de son procès devant un tribunal rwandais. « Nous ne savons pas encore si Nkuranyabahizi  a déjà obtenu la nationalité norvégienne. Si c’est le cas, nous demanderons alors à la Norvège de le juger elle-même », a ajouté Siboyintore joint au téléphone à Kigali. Selon l’AFP, l’intéressé devait être présenté jeudi devant la justice norvégienne. Le suspect nie tout lien avec le génocide, selon son avocat Harald Stabell.
Nkuranyabahizi avait déjà été arrêté l'an dernier après une enquête de plusieurs années mais il avait ensuite été relâché jusqu'à cette nouvelle interpellation mercredi. Selon médias rwandais, il s’était d’abord fait passé pour un réfugié burundais.
En février, le tribunal d'Oslo avait condamné à 21 ans de prison, la peine maximale dans ce pays, le Rwandais Sadi Bugingo, établi en Norvège depuis 2001 et reconnu coupable d'avoir contribué au massacre de plus d'un millier de Tutsis. La demande d’extradition rwandaise visant Bugingo avait été rejetée parce qu’il avait déjà obtenu la nationalité du pays d’accueil.
ER