Justice Info

18.07.13 - RWANDA/FRANCE - FRANCE : DECISION LE 13 AOUT SUR LA LEGITIMITE DU MANDAT D’ARRET CONTRE LE COLONEL SERUBUGA

Arusha, 18 juillet 2013 (FH) – La justice française se prononcera le 13 août sur « la légitimité » du mandat d’arrêt rwandais en vertu duquel le colonel Laurent Serubuga, ancien haut responsable militaire rwandais, a été arrêté le 11 juillet dans le Nord de la France, apprend-on jeudi.

La chambre d'instruction de la cour d'appel de Douai (Nord) devait statuer sur la question jeudi matin mais l'audience a été reportée au 13 août, a rapporté l’AFP citant Maître Thierry Massis, l’avocat de Serubuga.
Agé d'environ 77 ans, le colonel Serubuga, un fils du Nord comme l’ex-président Juvénal Habyarimana, fut longtemps chef d’état-major adjoint de l’armée rwandaise, avant d’être forcé à la retraite en 1992. Mais, selon le Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR) qui a porté plainte contre lui, « il avait repris du service en 1994 ».
Le colonel Serubuga avait fait partie, en 1973, d'un groupe de 11 officiers - les "Camarades du 5 juillet 1973" - qui aidèrent le général major Juvénal Habyarimana à renverser le président Grégoire Kayibanda, au pouvoir depuis l'indépendance du pays en 1962.
Selon Me Massis, une plainte antérieure déposée contre Serubuga à Strasbourg avait été classée sans suite.
ER