Justice Info

TPIR/Rwanda

JUGEMENTS DANS LES PREMIERS PROCES: REACTIONS A KIGALI ET ARUSHA

Arusha, 4 septembre 98 (FH) - Les réactions se sont multipliées au Rwanda et à Arusha (Tanzanie), siège du Tribunal pénal pour le Rwanda (TPIR),à la suite des jugements rendus en première instance par le Tribunal dans les deux premiers procès arrivés à leur clôture: la condamnation de l'ex-premier ministre rwandais Jean Kambanda et le verdict de culpabilité à l'encontre de l'ancien marie de la commune de Taba, Jean-Paul Akayesu Interrogé dans la capitale rwandaise Kigali par l'agence indépendante de presse Hirondelle, le président du Collectif des ligues et associations de défense des droits de l'Homme (CLADHO), José Kayijaho, a notamment déclaré: "Nous sommes satisfaits parce des gens niaient le génocide. Avec le jugement de Jean-Paul Akayesu et de Jean Kambanda, la communauté internationale confirme qu'il y a bien eu génocide au Rwanda".

LE PASTEUR ANGLICAN EMMANUEL GASANA AURAIT ECHAPPE A LA MORT

Kigali, 27 août 98 (FH) - Le pasteur anglican Emmanuel Gasana, donné pour mort lors du massacre de sa famille intervenu le 16 août dernier près de Ruhango (préfecture de Gitarama), a en fait échappé au drame, a indiqué la radio gouvernementale. Le pasteur Gasana, accusé de participation au génocide, avait été récemment acquitté par la justice rwandaise.

PLUS DE 160 MORTS DANS LA SECONDE QUINZAINE D'AOUT

Kigali/Arusha, 26 août 98 (FH) - Tandis que l'attention des médias se concentre sur le conflit congolais, une série d'incidents armés ont coûté la vie à au moins cent-soixante personnes au Rwanda depuis la mi-août. La plupart des victimes, indique-t-on de source officielle à Kigali, sont d’anciens miliciens Interahamwe, fer de lance du génocide de 1994, et des membres des ex-Forces Armées Rwandaises (FAR), tués lors de combats avec les forces gouvernementales de l'Armée patriotique rwandaise (APR).

LIBERATIONS DE SUSPECTS DU GENOCIDE : CONTROVERSES ET VENGEANCES

Kigali, 22 août 98 (FH) - Le récent massacre d'un ancien prisonnier rwandais et de sa famille, au sud de Gitarama, jette un pénible éclairage sur les libérations de suspects du génocide, conçues pour désengorger les prisons et réparer les injustices les plus criantes. Emmanuel Gasana avait été blanchi par une cour pénale de Gitarama (centre du pays) des accusations de génocide qui lui avaient valu d'être emprisonné.

CAPITAINE DES EX-FAR CONDAMNE A MORT POUR GENOCIDE

Kigali/Arusha 18 août 98 (FH) - La Cour militaire du Rwanda a condamné à mort mardi à Kigali le capitaine Isidore Bwanakweli, reconnu coupable de génocide et de crimes contre l’humanité. Jusqu'en 1994, le capitaine Isidore Bwanakweli avait travaillé au secrétariat du haut commandement de l’armée.

22.10.97 - AKAYESU - REPRISE DU PROCES DE L’EX-BOURGMESTRE « AU POUVOIR ABSOLU’’

Arusha, 22 octobre 97 (FH) - L’ancien bourgmestre de Taba (centre du Rwanda), Jean Paul Akayesu, comparait à nouveau depuis jeudi devant le Tribunal pénal International pour le Rwanda (TPIR), pour la reprise de son procès ouvert il y a dix mois et suspendu le 26 mai dernier.

21.10.97 - AKAYESU - PREMIER ACCUSE A ETRE POURSUIVI POUR VIOLENCES SEXUELLES

Arusha, 21 octobre 97 (FH) - L’ex-bourgmestre de Taba (préfecture de Gitarama, au centre du Rwanda) Jean Paul Akayesu sera jeudi 23 octobre le premier accusé à devoir répondre de violences sexuelles devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), à Arusha.